Hier c'est de l'histoire
Demain est un mystère
Aujourd'hui est un cadeau
C'est pourquoi on l'appelle Présent

Jdan Noritiov

 

À la recherche du missionnaire Joseph Théophile REMY

Imprimer

À la recherche du missionnaire Joseph Théophile REMY

 

Téophile J. RÉMY (Photo personnelle)

Mon ami et généalogiste Jean-Raymond F. (de France) a demandé mon aide pour faire une recherche concernant l'oncle de sa grand-mère, missionnaire de son état, qui aurait émigré au Canada pour une période d'à peu près 37 ans. Il serait décédé au Canada en 1926 à l'âge de 72, il est né à Buxerulles dans la Meuse (France).

Trois photos de lui et de son école existent dans l'album familial mais avec aucun autre renseignement. L'école semble avoir un mur de briques rouges très commun en Amérique du Nord. Sa tenue vestimentaire ne dit pas grand chose sur l'ordre auquel il appartenait.

 Les petites canadiennes de l'école où notre Oncle était Directeur

Notre Oncle Missionnaire obligé de sortir en civil
dans les rue de la ville

D'après les quelques données en possession on peut admettre alors qu'il était sur le territoire à partir de 1889, il devrait donc apparaitre dans les recensements canadiens de 1891, 1901, 1911 et 1921, mais ce n'est pas le cas ; son décès n'est pas trouvable et pas question de lui trouver un mariage à moins d'être protestant ou d'une autre religion permettant le mariage des prêtres. Une première conclusion s'impose : il ne s'est pas installé au Canada !

La recherche consiste à s'intéresser du côté des États-Unis, il existe beaucoup de communautés francophones d'origine canadienne installées en Nouvelle-Angleterre depuis environ 1820. Celles-là ont quitté le milieu rural pour travailler dans des industries modernes et principalement dans le textile. Le moteur de recherche globale des recensements américains va vite me donner un début de pistes.

U.S. Census Records

Ainsi un Téophile Remy (né en 1856, versus 1854 en fonction des données initiales) se trouve dans le Massachusetts en 1910 à Haverhill puis dans le Maine en 1920. Il n'y a plus qu'à chercher avec FamilySearch qui donne plus de renseignements, dont :

1. Pour 1910 :

Nom:     Theophile J Remy
Type d'événement:     Census
Année de l'événement:     1910
Lieu de l'événement:     Haverhill Ward 3, Essex, Massachusetts, United States
Sexe:     Male
Âge:     54
Statut marital:     Single
Race:     White
Race (original):     White
Lien avec le chef de ménage:     Head
Lien avec le chef de ménage (original):     Head
Année de naissance (estimée):     1856
Lieu de naissance:     France
Année d'immigration:     1888
Lieu de naissance du père:     France
Lieu de naissance de la mère:     France

Quartier: 309 , Numéro de la feuille et la lettre: 16B , Identifiant du ménage: 248 , Nom de la filiale: The U.S. National Archives and Records Administration (NARA) , Numéro de publication de la filiale: M1283 , Numéro de film: 1374595 , Numéro de dossier numérique: 004330063 , Numéro de l'image: 00207

Cette fois c'est presque sûr que ce soit le même personnage, on sait que les dates bien qu'approximatives en disent long. L'année d'immigration correspond à ce que l'on connait. Reste à trouver le document original :


Détail du microfilm : Vue 206 - feuille 16B - ligne 57 - Haverhill City

Remy Theophile - Head - Male - White - 54 ans - Single - Françe Langue française

Immigration 1888 - Naturalisé - Parle anglais - Homme du clergé - Catholique

2. Pour 1920 :
Nom:     Theophile J Remy
Lieu de l'événement:     Brunswick, Cumberland, Maine, United States
Sexe:     Male
Âge:     64
Statut marital:     Single
Race:     White
Race (original):     White
Lien avec le chef de ménage:     Head
Lien avec le chef de ménage (original):     Head
Année de naissance (estimée):     1856
Lieu de naissance:     France
Année d'immigration:     1888
Lieu de naissance du père:     France
Lieu de naissance de la mère:     France

Quartier: 7 , Numéro de la feuille et la lettre: 11B , Identifiant du ménage: 260 , Numéro de ligne: 66 , Nom de la filiale: The U.S. National Archives and Records Administration (NARA) , Numéro de publication de la filiale: T625 , Numéro de film: 1820639 , Numéro de dossier numérique: 004300994 , Numéro de l'image: 00152

Document original de ce recensement :

Détail du microfilm : Vue 150 - feuille 11B - ligne 66 - Brunswick Village

 

Remy Theophile - Head - Male - White - 64 ans - Single - Immigration 1888 - Né en France - Langue French

Profession Priest (Prêtre) - Catholique

Sa naturalisation :

Dans le recensement de 1910 il est dit dans la colonne 16 Citizenship (citoyenneté) qu'il est NA, cela veut dire naturalisé américain. Il se trouve que FamilySearch a numérisé les fiches de naturalisations, avec un peu de chance on trouve celle de Théophile Rémy, il est naturalisé américain le 23 novembre 1898, habitant à cette date à Boston (Massachusetts), né le 25 mai 1855:


L'adresse 23 Isabella Street est une petite rue avec des bâtiments à logements verticaux, ces bâtiments étaient et le sont encore destinés aux frères Maristes, en face de l'église Our Lady of Victories.

Ainsi donc le missionnaire Théophile J. Rémy serait donc mariste, ordre peu important en nombre de prêtres, mais cette information permet de cibler plus précisément toute recherche supplémentaire ! En effet, le service Google Books me déniche un livre dont la page 23 parle de Théophile Rémy avec une photo quasi semblable à mon ami !

Haverhill's Immigrants: At the Turn of the Century - Patricia Trainor O'Malley
Google Book

Cet article nous apprend que l'archidiocèse de Boston n'avait pas assez de prêtres pour servir les paroisses à communauté francophone, les frères Maristes ont été appelés à Haverhill dès 1893, et le révérend Théophile J. Rémy S.M*. s'y établi en 1903. Originaire de France, diocésain depuis 1878 puis joint l'Ordre des frères Maristes en 1886. Il exerça la fonction de pasteur de 1903 à 1911. Il y retourna en 1923 puis décédé à Brunswick en 1926 dans l'état du Maine.

S.M. : Society of Mary.

Tout ceci vient corroborer les informations des recensements, nous connaissons maintenant son lieu et son année de décès.

D'autres sources permettent d'établir la fonction de pasteur de la paroisse de Saint-Joseph à Haverville, il est cité deux fois dans le journal religieux The Sacred Heart Review de Boston.

Le 2 juillet 1904

The Sacred Heart Review, Volume 32, Number 1

Le 26 juin 1909

The Sacred Heart Review, Volume 42, Number 1

La photo des petites canadiennes est prise à l'école St. Joseph School of All Saint d'Haverhill (par déduction), son histoire est relatée ici, faisant mention de l'arrivée des frères Mariste en 1903. Le bâtiment est bien composé de briques rouges.


Avant 1910 :

Je ne sais pas pourquoi il n'est pas recensé en 1900, mais je lui trouve une présence (discussion Yahoo! Groupes) à Boston le jour de Noël 1898 :

Mariage de Félix St-George :
Boston, 25 déc 1898, Clara Theriault. Il a 25 ans et elle 18.
Il est roofer et elle est lens worker. Il est né à East Brookfield et
elle à Southbridge.
Parents de Felix: Felix et Philomene Potvin.
Parents de Clara: Joseph et Hermine Trembler
Prêtre: Théophile Remy."

Il doit certainement exister des archives paroissiales.

Son décès :
J'ai trouvé plusieurs sources dont :

a) une transcription sur un site de la bibliothèque Curtis à Brunswick, un chercheur passionné a indexé plus de 1 million de noms à partir de la presse locale ... :

Théophile est décédé à Brunswick (dans l'état du Maine) le 26 août 1926. Il est possible d'avoir une copie du journal pour la modique somme de 10$.


Snow Index to Brunswick Newspapers - August   1926

 

b) Son cimetière et son emplacement :
Théophile Rémy a été inhumé dans le cimetière de St-John-the-Baptiste (St-Jean-Baptiste) de Brunswick. Les occupants du cimetière ont été indexés et décrits dans ce livre*, Théophile se trouve sur le rang numéro 14 comme père Mariste. Décédé le 21 août 1926.

ST. JOHN THE BAPTIST CEMETERY
PINE STREET & BATH ROAD
BRUNSWICK, MAINE
CUMBERLAND COUNTY
Volume 1 of 3

 Page 242


Les pages 4 et 241 donnent son emplacement, juste en face du rectangle noir Pères Maristes :


Page 241


Page 4



Le cimetière est facilement repérable avec Google Maps, entre Bath Road et Pine Street, et en vue rapprochée, le petit triangle jauni en bas à droite devrait être le lieu de la pierre tombale :





c) sa pierre tombale :

Il ne reste plus qu'à chercher sa pierre tombale sur un des sites Internet d'indexation, il se trouve que le site Find A Grave possède la photo de la pierre tombale de Théophile J. Rémy

 Pierre tombale de Rev. Père Théophile J. REMY S.M.

 

Théophile J. Rémy ne semble pas avoir mis les pieds au Canada mais il a côtoyé les canadiens francophones expatriés aux États-Unis. La photo des ses élèves canadiennes auraient pu faire naitre une mauvaise information orale de génération en génération si personne ne l'avait vraiment cherché .

Sources :

- FamilySearch

- 13th census, 1910 [microform] : population : Massachusetts (Volume Reel 582 - 1910 Massachusetts Federal Population Census Schedules - Essex (ED's 304-330, 333-338, 340) County.)

- 14th census of population, 1920. [microform] (Volume Reel 639 - 1920 Maine Federal Population Schedules - Cumberland Co. (EDs 4-9, 67-74, 10-14, 17, 18, 15, 16, 19-32, and 36-39).) - United States. Bureau of the Census
[Counties]: Reel 637. Androscoggin Co. (EDs 1-33) -- 638. Androscoggin Co. (34-42) and Aroostook Co. (1-26) -- 639. Cumberland Co. (4-32, 36-39, 64-74) -- 640. Cumberland Co. (33-35, 40-66, 75, 143) -- 641. Aroostook Co. (27-56) and Cumberland Co. (1-3) -- 642. Cumberland Co. (76-86), Franklin Co. (43-59, 147), Hancock Co. (1-15, 187) -- 643. Hancock Co. (16-32, 188) and Kennebec Co. (33-66) -- 644...

- Google Books - Google Maps

- Boston College

- Curtis Library, Boston

   Et vous, quel serait le personnage que vous aimeriez qu'on cherche pour vous?

{jcomments on}

Participation à Qui êtes-vous ?

Imprimer

Participation à Qui êtes-vous ?

 

 

Dominique Michel et moi

J'ai participé à l'épisode 6 de la saison 1, celle avec Dominique Michel de son vrai nom Aimée Sylvestre. L'aventure a commencé en avril lors de la réception d'un courriel d'une recherchiste de Radio-Canada après qu'elle eut visionné le travail que j'avais fait sur Nicolas Sylvestre, ancêtres des Sylvestre du Canada tout en parlant d'une future série documentaire à saveur historique et généalogique. La conversation a suivi sur le sujet principal qui est la généalogie de Dominique Michel, chose que j'avais déjà faite à la demande de ma conjointe, c'est une aussi une Sylvestre et donc cousine de Dominique. C'est à ce moment que j'apprends que l'émission s'appellera Qui êtes-vous ? du même concept que Who Do You Think You Are ? de la BBC. Je vois alors que la barre est haute et je préviens le recherchiste que cela ne va pas être facile d'avoir du contenu avec Dominique Michel car ses ancêtres, depuis Nicolas Sylvestre arrivés en 1665 en Nouvelle-France, sont tous agriculteurs, rien d'excitant à montrer sauf le parcours de Nicolas Sylvestre en tant que militaire du Régiment de Carignan-Salières, je possède également les actes de baptême de ses frères et du décès de sa mère à Pont-sur-Seine. Le sujet est retenu car il n'est pas question de ce type de parcours pour les autres épisodes.

Pendant notre discussion il a été question de rechercher des descendants des frères restés en France mais les archives de l'Aube n'étaient pas encore en ligne, et lorsqu'elles l'ont été en mai de cette même année, il ne reste pas suffisamment de temps pour tenter de retrouver des descendants vivants car le tournage de l'épisode est programmé en août. Le sujet principal sera donc le parcours de Nicolas Sylvestre avec des accotés dont je ne connais pas le contenu, ceci pour éviter les fuites je suppose.

Quelques jours avant la rencontre de Dominique Michel je prépare les documents nécessaires à l'entrevue et le scénario est écrit communément avec moi et la recherchiste. Il faut tenir compte de ce qui a été dit avant mais surtout de ne rien dévoiler de ce qui sera dit plus tard pour que Dominique ne sache pas la suite des événements. Je sais donc qu'elle rencontrera avant moi l'historien Michel Langlois spécialiste du régiment de Carignan-Salières, qu'elle ira sur les terres de Nicolas Sylvestre à Neuville (Québec) puis à Pont-sur-Seine (France).

Arrive donc le jour du tournage dans un restaurant sur le Plateau (Montréal), rendez-vous à 8 heure du matin, l'équipe du tournage est là à préparer l'équipement. Le réalisateur me prend à parti pour me mettre dans l'ambiance de la narration que j'aurai avec Dominique. Quelques instants plus tard arrive Dominique, on se présente mutuellement et échangeons quelques mots, mais chut, il faut que je ne dévoile pas ce que je lui dirai plus tard car la caméra doit enregistrer ses étonnements et émotions, sinon le rôle d'acteur doit intervenir, c'est justement ça la force de cette émission : c'est de capter les vraies émotions !

Prise de son, mesure d'éclairage, " Silence, on tourne !... 3,2,1... Moteur ! "

Bafouillage, reprises, mauvais mots, fous rires, question de Dominique non rapport avec le scénario, oups ! Les couteaux qui tombent en cuisine du restaurant, marteau piqueur dans la rue (SILENCE ! 3-2-1...). On est placé derrière une grand baie vitrée, la température doit approcher les 30 degrés Celsius, mais qu'importe, pris par le sujet passionnant on fait fi de la chaleur et des reprises, on passe en revue les documents : arbres, terrier, acte de mariage, etc, on parle on parle.

Coupé ! C'est dans la boite.

Déjà ? Bien oui, les premiers commentaires ont été : "  Vous êtes à l'aise, c'est la première fois que vous êtes devant la caméra ? ", " oui ! ".

Ça a duré presque 3 heures et je n'ai pas senti les caméras ni le temps passer.

Avec le recul je sais ce qui s'est passé, pour moi qui suis fraichement arrivé au Québec (presque 14 ans), je ne connais pas Dominique Michel comme tout autre québécois de souche, je n'ai pas toute son histoire même si je sais qui elle est, alors elle ne représente qu'une personne comme une autre avec qui je viens de raconter l'histoire de son ancêtre. Si je l'avais connu depuis l'enfance, j'aurai certainement été nerveux...

Il faut attendre maintenant le 14 décembre pour voir le résultat, de plus c'est le dernier épisode alors je trouve les semaines longues. Inutile de dire que j'ai visionné les 5 autres, tous différents les uns que les autres, tous aussi passionnants les uns que les autres, mais chacun à leur manière.


(Dominique au columbarium)

Le soir de la diffusion, bien calé dans le Lazy-Boy, les yeux grand ouverts, je visionne cet épisode attendu depuis des semaines. Je découvre les parties manquantes du scénario convenu avec la recherchiste, c'est à dire le côté proche de Dominique avec ses parents (c'est le côté grandes émotions de la série), et l'histoire d'un ancêtre de Dominique qui est Jean Nicolet, bien connu des historien nord américains, soi-disant découvreur du Wisconsin (c'est le côté grande histoire de la série). Dominique voyage en Learjet, quelle fierté, c'est un avion construit par la société Bombardier dans laquelle je travaille et que l'actuel président Guy Hachey est le chef d'exploitation et il est également de la parenté aux Sylvestre via la branche Bellemare (descendant de Jean-Baptiste Gélinas).


(Dominique dans le Wisconsin en face de la statue de Jean Nicolet)

Vient ensuite le côté purement généalogique, la branche patronymique de Dominique jusqu'à Nicolas Sylvestre, les questions fusent car Dominique est intéressée de connaître l'histoire de la famille de Nicolas : le nombre d'enfants, comment vivaient-ils, leur emploi du temps, mais surtout son origine, c'est la réponse à cette dernière question qui fait la transition à la suite de l'émission, Dominique va se rendre à Neuville sur les terres de Nicolas Sylvestre avant de s'en aller à Pont-sur-seine en France.


Caroline, Dominique et moi.

Merci à Zone 3 et Radio-Canada pour m'avoir impliqué dans cette aventure, et je reste disponible pour une seconde si besoin !


J'ai reçu de nombreux messages via messagerie, Twitter, Facebook, etc.

Marguerite B. (St-Justin)
Félicitations ! Ta participation à l'émission : «Qui êtes-vous?» avec Dominique Michel a été excellente. Nous l'avons écoutée avec grand intérêt. Précieux souvenir !

Claire L. (Rosemère)
Belle émission, bravo Hervé pour ta contribution et à bientôt.

Raymond L. (Maskinongé)
Bravo Hervé nous avons bien aimé.

Nathalie (Côte-Nord)
Un monument ! J'adorrrre Dodo... comme la plupart des québécois finalement ! Intéressant ! J'ai bien aimé "t'entendre" ! J'vais devoir réécouter ce segment car j'étais trop préoccupée à mettre une voix, un "corps" sur la personne que je lis depuis quand même longtemps !

Christiane C. (X)
J'ai bien aimé, peut-être la plus intéressante. Puisque vous parliez de l'ascendant patronymique d'Aimée, et qu'ils ont trouvé une racine amérindienne, ce que plusieurs québécois se sentent plus proche.

Hélène S. (Louiseville)
Bravo Hervé ! La famille est très fière de toi !!!! Nous avons de la chance d'avoir un gars comme toi dans notre entourage. 

Claude L. ()
Je viens de visionner l'émission sur les ancêtres de Dominique Michel (Sylvestre). Hervé y fait une prestation remarquable. Nous sommes chanceux que notre famille bénéficie de ses compétences.

Suzanne H. (Québec)
Nous avons trouvé Hervé très bon hier soir, il a fait très bien cela.

Guy R. (Québec)
Bravo Hervé ! Vous avez fait une superbe prestation à propos des Sylvestre à l'émission "Qui êtes-vous?".

Kathleen P. (Clermont-Ferrand)
Nous ne pouvons pas voir car nous ne sommes pas du même pays, lol^^ radio-canada ne veut pas que les français voient ce qu'ils font !

Patricia B. (Montréal)
J'me demandais bien si les généalogiste dans cette émission avait une autre job ou si c'était du temps plein. J'ai ma réponse !

Marie-Paule L. (Louiseville)
Super Hervé, félicitations pour ta participation à cette émission. J'espère qu'il y en aura d'autres.

Pascasie et Édouard S. (Sainte-Ursule)
Nous avons suivi avec intérêt l'émission Qui êtes-vous ? Les personnes ressources et la visualisation des lieux fréquentés par Nicolas Sylvestre qualifient hautement le message. Merci chaleureux pour le travail pointu et les efforts y associés.

Carole S. (?)
Ah bin coudon, le monde est petit !!!

Julie et Olivier S. (Halifax)
Alors on a vu Hervé avec Dominique Michel !! Trop drôle !! tu parles d'une histoire, super belle expérience d'entrevue télévisée, il était tellement à l'aise, comme d'habitude quand on jase de généalogie (et que j'apprends que je ne suis plus d'origine autrichienne !!) Félicitation à lui aussi. Il est vraiment passionné, ça paraît. On regardera de nouveau l'émission avec les enfants, ils ne l'ont pas encore vu. Je vous dirai les réactions, ils seront surpris de voir oncle Hervé en pleine télé !

René et Daniel  B. (Laval)
L'émission a été bien structurée, félicitations à Hervé pour sa collaboration, on le sentait très à l'aise devant les caméras... Les commentaires étaient très pertinents et surtout intéressants. La curiosité de découvrir nos ancêtres est toujours captivante. Ça nous donne le goût d'en savoir encore plus,... y aura-t-il une suite?

Benoit D. (Montréal)
Wow !  Tu as bien fait ça !

Un dernier commentaire, et non des moindre de Monsieur Fournier :
Marcel Fournier (Historien et généalogiste pour l'émission "Qui êtes vous ?")
J'ai visionné l'émission Qui êtes vous ? à Radio-Canada consacrée à Dominique Michel, le samedi 14 décembre 2013.
Je vous félicite pour vos interventions qui ont été très remarquées et pertinentes.

  Et vous, avez-vous aimé l'émission Qui êtes-vous ?

ChallengeAZ 2014

Le ChallengeAZ 2014 est annoncé pour juin 2014, en patientant vous pouvez toujours aller lire les articles de celui de 2013, ou mes articles.

Que se passe-t-il en août ?

Ce sont les vacances !

GeneaBloggers

 Ce site est référencé par Thomas McEntee