" Hier c'est de l'histoire

Demain est un mystère.

Aujourd'hui est un cadeau.

C'est pourquoi on l'appelle le présent."

Jdan Noritiov

Mgr. Marc Ouellet, futur pape (?) de souche québécoise

 

Monseigneur Marc Ouellet n'échappe pas à la tradition québécoise ! Issu d'une lignée de cultivateurs, ses arrières-grand-parents paternels Louis Ouellet (1861-1929) et Marie Ouellet (1864-1935) sont parents au 4° degré, c'est à dire qu'ils sont les enfants issus de cousins issus de germains (droit canon). Mieux encore, les grand-parents de ce Louis Ouellet (1861-1929), Joseph Ouellet (1805-1838) et Marie-Bonne Paradis (1810-1886) sont parents du 4° au 5° degré, ce qui donne ce joli arbre. La raison en est assez simple, tous ses ancêtres partant du premier colon venant de France René Ouellet (entre 1632 et 1644-1722) en descendant jusqu’à Octave Ouellet (1827-?) et Achille Ouellet (1831-1907) sont restés dans la même région de Kamouraska et La Pocatière sur la rive sud du Saint-Laurent, zone extrêmement peu dense en population et ce depuis le début de la Nouvelle-France, encore actuellement la population ne dépasse guère les 700 habitants pour 40 Km2, il est donc normal d'y trouver une forte consanguinité.

L'autorité curiale en Nouvelle-France

 

Dans les registres des BMS de Beauport (Québec), on y trouve pour l'année 1677 l'avertissement suivant de l'évêque de Québec qui avait tous les pouvoirs religieux en Nouvelle-France :

Contact

- Auteur : Hervé Pencalet

- Lieu : Laval (Québec)

Utilisez la fiche contact pour me joindre.

Suivez-moi sur ...

 

 

Ce site est référencé sur

head1.jpg