Hier c'est de l'histoire
Demain est un mystère
Aujourd'hui est un cadeau
C'est pourquoi on l'appelle Présent

Jdan Noritiov

 

Please Mr Gravedigger

Imprimer
Please Mr Gravedigger
 

(Cimetière de Lambeth - Londres)

 

Je suis un amateur de musique et de chansons en tout genre (sauf le jazz qui me fait hérisser les poils) et je ne pense pas être le seul à aimer des chansons se rapportant à l'histoire, ou encore mieux lorsque le titre est assez évocateur lorsque cela se rapporte à la généalogie. Elles n'apportent pas grand chose à part tirer quelques larmes en jouant sur les sentiments (ça ne veut pas dire que je ne les aime pas).

 

(David Bowie - 1967)

 

J'avais acheté dans les années 80 l'album éponyme de David Bowie paru en 1967 qui était encore à ses débuts de chanteur soliste, maintenant célèbre rock star que l'on ne présente plus. La dernière chanson de cet album n'est pas une chanson ordinaire, elle ressemble plus à un monologue chanté avec pour ambiance le bruit des pas du narrateur sur des gravillons, les cloches d'une église, la pluie et le tonnerre, le décor est planté. Cette chanson est un petit bijou en soi, elle met en scène les futurs talents de conteur, de parolier et de comédien de David Bowie mais le résultat est macabre, voire assez horrible lorsqu'on comprend les paroles. Elle a été décrite par la critique et de la presse du rock comme l'un des moments véritablement le plus fou de la pop ...

De quoi s'agit-il donc ? L'histoire se passe dans le cimetière de Lambeth, un quartier de Londres. Un homme se tient proche d'une tombe d'une enfant morte à 10 ans. Il observe le fossoyeur qui creuse les tombes pour les morts récemment tués par une bombe. Il a peur que le fossoyeur trouve un médaillon ayant appartenu à cette jeune fille car c'est lui qui l'a tuée. En fait il sait bien que le fossoyeur a trouvé la fillette et son médaillon, alors il n'a pas d'autre choix que de tuer le fossoyeur.

 

David Bowie, Please Mr Gravdigger
Album : David Bowie

 

S'il vous plaît, Monsieur Fossoyeur

Please Mr. Gravedigger
Le long du chemin, il y a une petite cour d'église
À Lambeth, c'était la plus jolie collection
De pierres tombales, d'épitaphes, de couronnes, de fleurs et de tout ce tralala
Jusqu'à ce qu'éclate la guerre et que quelqu'un lâcha une bombe.
There's a little churchyard just along the way
It used to be Lambeth's finest array
Of tombstones, epitaphs, wreaths, flowers all that jazz
Til the war come along and someone dropped a bomb on the lot
Et dans cette petite cour, se trouve un petit vieil homme
Qui tient une petite pelle dans sa toute petite main
Il semble passer ses journées à tirer sur ses clopes et à creuser des tombes
Il déteste le Révérend Vicaire et il vit seul chez lui
And in this little yard, there's a little old man
With a little shovel in his little bitty hand
He seems to spend all his days puffing fags and digging graves
He hates the reverend vicar and he lives all alone in his home
"Atchoum !!! Excusez-moi !""Ah-choo, excuse me"
Je vous en prie, Monsieur Fossoyeur, n'ayez pas honte
En creusant de petits trous pour les morts et les mutilés
Je vous en prie, Monsieur Fossoyeur, peu m'importerait
Que vous trouviez un médaillon en or contenant des cheveux de fille.
Please Mr. Gravedigger, don't feel ashamed
As you dig little holes for the dead and the maimed
Please Mr. Gravedigger, I couldn't care
If you found a golden locket full of some girl's hair
Et que vous le mettiez dans votre poche.
Mon Dieu, il pleut averse
Sa mère ignore votre joie sentimentale
Elle pense qu'il se trouve enfoui sous le reste de ses jouets
Et M'man ne comprendrait pas, alors je ne lui dirai rien
Alors garde bien ton médaillon en or caché dans ta poche.
And you put it in your pocket
"God, it's pouring down"
Her mother doesn't know about your sentimental joy
She thinks it's down below with the rest of her toys
And Ma wouldn't understand, so I won't tell
So keep your golden locket all safely hid away in your pocket
Oui, Monsieur F., tous les jours vous me voyez"Atchoum !!!"
Je me trouve toujours au même endroit, près d'une certaine tombe
Mary-Ann n'avait que 10 ans et elle était pleine de vie, oh, si gaie
Yes, Mr. GD, you see me every day"Ah-choo"
Standing in the same spot by a certain grave
Mary-Ann was only 10 and full of life and oh so gay
Et je suis le vilain monsieur qui a pris sa vie
Très égoïste, oh Seigneur
Non, Monsieur F. vous ne le répéterez pas
Et juste pour être certain que vous le garderez pour vous
J'ai commencé moi-même à creuser des trous
Et celui-ci est pour vous
And I was the wicked man who took her life away
Very selfish, oh God
No, Mr. GD, you won't tell
And just to make sure that you keep it to yourself
I've started digging holes myself
And this one here's for you
"J'ai sorti notre petite fille, apparemment, elle ne le sait pas
Bonjour mesdames, je pensais que c'était une petite fille
Sanguinaire obscène, attrape une pneumonie ou autre dans cette pluie"
"Lifted our girl, she apparently doesn't know of it
Hello misses, thought she'd be a little girl
Bloody obscene, catch pneumonia or something in this rain"

 

 

Il n'y a pas de généalogie dans cette histoire mais je me demandais quels sont les lieux, les dates et les événements connus, ayant existé, sur lesquels David Bowie s'est appuyé pour l'écriture des paroles, comme une recherche généalogique.

 

(David Robert Jones enfant)


David Bowie, né David Robert Jones le 8 janvier 1947 de Margaret 'Peggy' Burns et de Haywood Stenton Jones, vivait au 40 Stansfield Road à Brixton, un quartier sur de Londres. Il y resta jusqu'à l'âge de 8 ans, ses parents déménagèrent à Bromley dans le Kent 1.

Pourquoi David Bowie a utilisé le cimetière de Lambeth (...Le long du chemin, il y a une petite cour d'église. À Lambeth...) ?

Exécution de Thomas Neil Cream - L'empoisonneur de Lambeth (site en anglais)

Le district de Lambeth est né d'un village du XIIIe siècle qui tient sa réputation à Thomas Neill Cream, dit « L'empoisonneur de Lambeth », qui assassina à la strychnine quatre prostituées de Lambeth, quartier où il résidait lui même (1892). Ce Thomas Neill Cream fait aussi partie de la longue liste des suspects de « Jack l'Éventreur » 2. Une de ses victimes est Mary-Ann Nicholls (...près d'une certaine tombe Mary-Ann...) enterrée au City of London Cemetery in Ilford. Thomas Neil cream dit au moment de son exécution : « Je suis Jack ...», faisant référence à Jack l'éventreur.

 

Pierre tombale de Mary Ann Nicholls

 

Le 40 Stansfield Road à Brixton, domicile de la famille Jones, se trouve dans le district de Lambeth, sa maison est située seulement à 7 kilomètres du cimetière de sa chanson et il est permis de penser qu'il y soit allé joué quelques fois. Quel gamin ne l'a jamais fait ? De plus il y règne une étrange ambiance, le cimetière date de 1854 et il existe encore des monuments de l'époque victorienne, des anges couverts de lichen, une multitude de petites pierre tombales datant de XIXe siècle (...À Lambeth, c'était la plus jolie collection de pierres tombales...) ainsi que les civils morts durant la deuxième guerre mondiale (... De pierres tombales, d'épitaphes, de couronnes, de fleurs et de tout ce tralala, Jusqu'à ce qu'éclate la guerre et que quelqu'un lâcha une bombe ...En creusant de petits trous pour les morts et les mutilés...), deux chapelles gothiques. Un grand ménage y a été fait entre 1969 et 1991 3.

Il existe actuellement 7 tombes de Mary-Ann dans ce cimetière, mais aucune enfant âgée de 10 ans, alors à qui David Bowie fait-il allusion s'il a utilisé un fait réel ?

 

Investigation policière - London CNN (site en anglais)

Une réponse pourrait se trouver dans l'affaire que l'on trouve dans « Les meurtres de la lande » 4 :

Les meurtres de la lande sont une affaire criminelle britannique des années 1960. De juillet 1963 à octobre 1965, Ian Brady et Myra Hindley assassinent cinq enfants âgés de 10 à 17 ans. En octobre 1965, la police découvre un corps dans la maison du couple, mais n'arrête que Brady. Quelques jours plus tard, la police arrête Hindley pour complicité. Le même mois, deux enfants sont trouvés dans des tombes creusées dans Saddleworth Moor, une lande au Nord de l'Angleterre. En mai 1966, Brady est condamné à l'emprisonnement à perpétuité pour trois meurtres ; Hindley est condamnée à la même peine, mais pour deux meurtres. 

Le 26 décembre 1964, le couple va à une fête foraine à la recherche d'une autre victime et remarque Lesley Ann Downey assise près de jeux (...Mary-Ann n'avait que 10 ans et elle était pleine de vie, oh, si gaie...) . Après s'être assurés que la fille de 10 ans est seule, ils s'en approchent et font tomber près d'elle quelques achats qu'ils ont faits, puis lui demandent de les aider à transporter quelques paquets à leur véhicule. La jeune fille est tuée chez eux. Selon le psychologue judiciaire Chris Cowley, Brady aurait affirmé que c'est Hindley qui a tué la fille. Le lendemain matin, le couple amène le corps à Saddleworth Moor, où ils enterrent Lesley Ann nue, ses vêtements à ses pieds, dans une tombe peu profonde.

 

L'histoire du rock ne dit pas comment David Bowie est arrivé à monter ce scénario qui n'eut jamais aucun succès, et pour cause, il faut être osé pour chanter ça même si l'imagination (ou l'imaginaire) est là.

 

Sources :

1. Biographie de David Bowie par Marc Spitz.

2. Article Wikipedia de Jack l'éventreur.

3. Site Intenet du Cimetière de Lambeth.

4. Article Wikipedia Les meurtres de la lande.

 

  Et vous, avez-vous déjà utilisé vos méthodes de recherches généalogiques pour d'autres types de sujet ?

scroll back to top

Commentaires   

 
0#Hervé03-04-2014 15:22
Citation en provenance du commentaire précédent de Jean-Michel GIRARDOT :
Je me souviens d'ailleurs d'avoir visité le cimetière du Père Lachaise à Paris sur l'instigation d'un ami anglais.

Il y a une foultitude de choses à trouver dans les cimetières !
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
0#Jean-Michel GIRARDOT03-04-2014 14:36
Je me souviens d'ailleurs d'avoir visité le cimetière du Père Lachaise à Paris sur l'instigation d'un ami anglais.
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
0#Hervé03-04-2014 12:38
Citation en provenance du commentaire précédent de Jean-Michel GIRARDOT :
Bel article ! Décidément les cimetières font partie de la culture britannique.

Judicieuse remarque !
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
0#Jean-Michel GIRARDOT03-04-2014 11:34
Bel article ! Décidément les cimetières font partie de la culture britannique.
Répondre | Répondre en citant | Citer
 

Ajouter un Commentaire

Les commentaires sont soumis à modération avant publication. Merci de votre compréhension.


Code de sécurité
Rafraîchir

ChallengeAZ 2014

Le ChallengeAZ 2014 est annoncé pour juin 2014, en patientant vous pouvez toujours aller lire les articles de celui de 2013, ou mes articles.

Que se passe-t-il en août ?

Ce sont les vacances !

GeneaBloggers

 Ce site est référencé par Thomas McEntee